Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 23:31

Sans commentaires :

Evolution cereales

 

Published by Christophe - dans Réflexions ordinaires
commenter cet article
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 23:45

En attendant un article plus complet, je partage une citation de Cicéron (extrait du Discours pour Milon) :

Tout moyen est honnête pour sauver nos jours lorsqu'ils sont exposés aux attaques et aux poignards d'un brigand et d'un ennemi. Car les lois se taisent au milieu des armes, elles n'ordonnent pas qu'on les attende lorsque celui qui les attendrait serait victime d'une violence injuste avant qu'elles pussent lui prêter une juste assistance.

Published by Christophe - dans Réflexions ordinaires
commenter cet article
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 20:27

Je viens de retrouver vingt lettres que je croyais avoir détruites. Vingt lettres que j'ai écrites fin 2003 et début 2004, à la pire période de ma vie, et que je n'ai jamais envoyées à leurs destinataires. Vingt lettres que je croyais avoir détruites.

A les relire, je suis saisi d'un profond vertige, le même vertige qui m'a saisi face au néant il y a de cela neuf ans...

Published by Christophe - dans Journal ordinaire
commenter cet article
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 22:35

Cela fait environ un ou deux ans que je pense à passer au blu ray. Je regarde tous mes films sur PC, sur un écran 27' (donc full HD) et je ne supportais plus la qualité horrible des DVD (je ne parle même pas d'un film téléchargé, en 720x480).

Il se trouve que, pour un projet personnel, j'ai besoin en ce moment de récupérer des images haute qualité de certains films, et je me suis décidé hier soir à passer au blu ray.

Je pensais, assez naïvement, qu'il suffisait d'avoir un lecteur blu ray, interne ou externe, son film fétiche en blu ray et deux heures devant soi... oui, et la marmotte...

Etape 1 - Manger en vitesse à midi pour avoir le temps d'acheter  Black Swan et The Tree of Life (et également Armadillo, mais ce n'était pas prévu)

Etape 2 - Se rendre compte que Leclerc n'est pas un revendeur de matériel informatique, vu les prix et vu le choix inexistant (un seul modèle, lecteur-graveur externe)

Etape 3 - Appeler PC Plus pour savoir s'ils ont un modèle en stock au prix souhaité

Etape 4 - Se débrouiller pour arriver avant la fermeture du magasin et acheter le lecteur.

Etape 5 - Découvrir qu'une connectique SATA est en deux parties, une pour l'alimentation et une pour les données.

Etape 6 - Remercier le vendeur qui accepte de me donner un adaptateur pour l'alimentation (un connecteur 4 broches MOLEX et un connecteur SATA) et un dédoubleur. (Et donner également au vendeur quelques nouvelles de mes BSOD à répétitions...)

Etape 7 - Démonter le PC (en profiter pour le nettoyer), constater qu'il n'y a plus qu'un slot SATA de libre sur la carte mère (celui qui est coincé tout au fond, en bas, derrière le gros paquet de câbles d'alimentation), constater qu'il n'y a plus qu'un câble d'alimentation et que ce n'est pas un câble SATA (et remercier le vendeur de m'avoir donné un adapateur), se rendre compte que l'adaptateur est trop court, couper les colliers de serrage.

Etape 8 - Constater que, pour une raison inexpliquée, je n'ai pas le chariot sur lequel je suis sensé fixer le lecteur interne.

Etape 9 - Caler le lecteur dans le dernier emplacement libre avec les vis fournies et avec un reste de membrane d'étanchéité PVC (oui, j'ai des échantillons de membranes d'étanchéité PVC Siplast à la maison, et c'est ce qui m'a paru le plus adapté concernant les vibrations et la résistance à la chaleur).

Etape 10 - Remonter l'ensemble, allumer le PC, introduire un blu ray dans le lecteur et constater que VLC ne peut pas lire les blu ray.

Etape 11 - Comprendre que pour lire un blu ray avec VLC, il faut installer un programme payant qui permet de contourner la gestion des droits numériques.

Etape 12 - Installer la suite Cyberlink fournie avec le lecteur, constater qu'il n'est pas possible de personnaliser l'installation, constater que l'enregistrement de l'utilisateur est quasiment obligatoire et constater qu'elle est laide, bourrée de publicités et malcommode.

Etape 13 - Glisser le DVD de Black Swan dans le lecteur, lancer la suite Cyberlink et constater que si l'écran n'est pas connecté en HDMI il n'est pas possible de lire le blu ray. On pourrait me dire que c'est stupide de vouloir regarder un film en HD avec une connectique analogique, mais en l'occurence mon écran a toujours été branché en VGA, résolution 1920x1080, et je n'ai jamais constaté aucun défaut de qualité (par exemple dans des jeux en 1920x1080). Seulement voilà, la gestion des droits numériques interdit de lire un blu ray si la connectique n'est pas en HDMI.

Etape 14 - Me rappeler qu'il me reste un câble HDMI dans un tiroir, récupéré je ne sais où.

Etape 15 - Faire la connectique HDMI, paramétrer l'écran et constater que Windows a changé tout seul ma sortie audio. Alors qu'avant la sortie son se faisait à l'arrière de ma carte son, sur les prises jack 3,5 et partait vers ma chaîne hifi et donc, soit vers les hauts-parleur soit vers le casque, maintenant la sortie se fait via le câble HDMI sur les hauts-parleurs (de très mauvaise qualité de l'écran).

Etape 16 - Configurer Windows pour que la sortie se fasse à nouveau sur les prises jack.

Etape 17 - Lancer Black Swan et constater que l'image comporte un grain absolument horrible (en tout cas sur mon écran et à cette distance). Je précise qu'il ne s'agit pas d'un grain cinéma, mais bien d'un grain numérique, avec des pixels rouges et bleu. Ca me rassure de savoir que d'autres sont d'accord avec moi sur ce point.

Etape 18 - Lancer  The Tree of Life  et constater que l'image est d'une qualité absolument magnifique (même si, malheureusement, l'image est en 1.78, je ne comprends pas pourquoi)...

Ajout du 22 janvier : je viens de découvrir (étape 19) qu'il est impossible de faire des captures d'écran de films blu ray à cause de la protection HDCP, alors que c'était une des choses qui m'importait le plus. J'aurais du me renseigner avant... Heureusement, j'ai la version combo DVD-blu ray, ce qui fait que je pourrais bien ressortir les screenshots dont j'ai besoin.

Published by Christophe - dans Geek
commenter cet article
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 20:07

J'ai toujours été fasciné par les tags. Le graffiti est une forme d'art contemporain - dessiner sur un mur, le plus souvent à la bombe - là où le tag n'est qu'une pratique vandalistique. Tagger, c'est laisser dans l'urgence sa signature ; le taggeur agit de nuit, il est obsédé par sa signature, qu'il veut laisser dans le plus d'endroits possibles. Il graffe sa signature en vitesse, sans aucun soin pour l'esthétique. Le graffiteur, au contraire, s'applique, prend son temps et cherche à créer quelque chose de beau.

Mais le graffiti me laisse absolument indifférent. C'est du street art, la culture hip hop, et ça ne me parle pas du tout (sans doute parce que ce ne sont pas mes références culturelles). Le tag, au contraire, me fascine. Il y a une forme de névrose derrière, l'obsession maniaque de laisser sa trace partout, d'apposer sa signature partout, sinon pour s'approprier les supports, au moins pour attirer l'oeil du passant. Qui n'a pas remarqué ces na crew qui jalonnent les voies ferrées ?

Je crois qu'il y a derrière un profond besoin de reconnaissance. Mais c'est aussi un geste très paradoxal, parce qu'il se place dans le domaine de l'interdit - et qu'il est donc anonyme. C'est un appel, un cri poussé dans l'obscurité, tout le monde l'entend mais personne ne peut dire d'où il vient.

Ce tag, cette signature obsessionnelle, compulsive, laissée un peu partout, à la hâte, et sans souci d'esthétique, est une forme très primitive d'expression. C'est un phénomène assez intéressant pris dans sa globalité, d'un point de vue sociologique. Mais il y a des inscriptions qui ont beaucoup plus de valeur...

Ce qui me fascine vraiment, à vrai dire, ce sont les vieilles inscriptions laissées dans des lieux chargés d'histoire (les cathédrales en regorgent) et une catégorie de tags que je ne saurais pas vraiment classifier, mais que je retrouve de plus en plus : des aphorismes laissés en hâte sur un mur. Ils sont assez nombreux à Metz, disons qu'ils sont assez nombreux pour avoir la chance de tomber sur un nouveau au hasard d'une promenade, mais qu'ils ne sont pas assez nombreux pour en devenir lassants et perdre leur valeur. J'aime beaucoup ce fragile équilibre.

Le tag le plus connu est sans doute celui-ci, qu'on peut trouver dans une des ruelles non loin de la cathédrale :


Présent

 

Ces phrases, qui jalonnent les murs de Metz et sans doute de nombreuses autres villes en France, sont à la fois désabusées, et portent à la fois une forme d'espoir toute particulière... Une autre phrase, qu'on trouve sur l'ïle du Saulcy (2) et que j'aime beaucoup : demain est annulé pour cause d'indifférence générale... Il n'y a pas de souci esthétique dans le graphisme, il respire plutôt l'urgence, comme le tag, la démarche est admirable. C'est un cri jeté au visage des passants, c'est un "réveillez-vous !" magnifique. André Breton ne le renierait certainement pas...

Cela fait longtemps que je regarde ces tags (et surtout, en fait, dans les églises et les cathédrales, qui regorgent souvent d'inscriptions laissées par les visiteurs des siècles passés), mais il y en a quelques uns qui m'ont profondément marqués ces derniers temps, et qui m'ont décidé à écrire ici un article. Le premier entre dans la catégorie "historique" ; c'est une inscription laissée sous le porche de l'entrée de la citadelle de Bitche :


Bitche.JPG

Il date de la drôle de guerre et a été laissé là par le 37e Régiment d'Intanterie de Forteresse. Date-t'il de l'époque où le 37e RIF était en position dans la citadelle ? Date-t'il d'après la guerre, laissé par des anciens soldats revenus ici en pèlerinage (la date de 1947 visible tout en haut) ? Ces mots ont un écho tragique, et gardent leur mystère...

J'ai été beaucoup marqué également par cette porte, couverte de tags gravés dans l'épaisseur de la peinture, et que j'ai vu sur la porte d'un des cachots de la prison du camp de déportation de Schirmeck :


Schirmeck.JPG

Ces inscriptions sont sans doute dans leur quasi totalité postérieures à la seconde guerre mondiale, mais le lieu leur donne une valeur particulière. S'agit-il d'un irrespect manifeste, laissé là par des gens au lendemain de la guerre, alors que le camp était oublié ? S'agit-il d'inscriptions laissées là par des survivants, revenus des années après ?

Mais le tag qui m'a vraiment poussé à écrire cet article est un tag que j'ai trouvé dans une cellule de garde-à-vue hier (1) :


 

A la fois plein d'humour, d'espoir et de bon sens, il est tellement incongru dans cet endroit...

 

(1) Pour les mauvaises langues qui me demanderaient ce que je vais faire dans une cellule de garde-à-vue... pas de commentaires, c'est purement professionnel !

(2) Et donc, pour ceux qui ne connaissent pas Metz, sur le campus universitaire...

Published by Christophe - dans Réflexions ordinaires
commenter cet article
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 20:53

Je ne sais pas quand j'en aurais fini avec ces histoires de BSOD, qui m'ont pourri la vie un peu, beaucoup, passionnément... excessivement.

Je croyais avoir réglé le problème définitivement en fixant la tension de la RAM, et j'ai effectivement eu une année complète sans problèmes majeurs, et notamment sans écrans bleus. Et puis il y a quelques semaines, c'est revenu. BlueScreenView m'a permis d'identifier un peu plus finement les causes des erreurs (bad_pool_header, ntfs_file_system, memory_management, pfn_list_corrupt, etc.) toujours aussi diversifiées qu'il y a un an.

J'ai changé les paramètres dans le BIOS, j'ai figé toutes les tensions et j'ai désactivé le pilotage de la tension du processeur par l'OS. J'ai désactivé également la fonction "turbo" mais cela n'a servi à rien.

Finalement, j'ai démonté mes barrettes de RAM, et je n'ai laissé qu'une barrette de 2 Go sur le slot A1. Cela fait environ une semaien, et - je touche du bois - je n'ai plus rencontré le moindre problème.

La tension de la RAM était donc à l'origine d'un premier problème, sachant que MemTest n'avait rien détecté à l'époque... Aujourd'hui, je ne sais pas si c'est une des barrettes qui est défectueuse, si c'est la carte-mère (par exemple un des slots) qui a un problème ou si c'est tout simplement le fait que j'avais 3 barrettes (pour 6 Go de mémoire) : il est bien possible que Seven n'apprécie pas beaucoup d'avoir un nombre impair de barrettes...

Published by Christophe - dans Geek
commenter cet article
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 22:38

J'ai un peu de mal à suivre les mises à jour d'Android. Entre les opérateurs qui les font suivre souvent avec du retard et les surcouches (la surcouche HTC étant agréable et ergonomique au demeurant), je me repère assez mal.

Je suis à la version FroYo, qui est disponible pour Orange depuis novembre 2010. J'avais fait une mise à jour l'été dernier, suite à quoi j'ai refusé les mises à jour pendant un certain temps (ou plutôt, j'ai eu des échecs à l'installation après avoir téléchargé OTA (1) les mises à jour). J'ai renoncé à les télécharger, jusqu'à cette semaine.

J'ai donc fait un update qui m'a ammené à la version... hum dur à dire. J'ai la version 2.2. d'Android (donc FroYo), mais j'ai également une version de bande de base (39.49.00 etc.), une version du noyau (2.6.32.15), un numéro de build (2.22.73.6) et un numéro logiciel (2.22.73.6). Non, ce n'est pas simple de s'y retrouver.

Toujours est-il que cette mise à jour a pris un temps exceptionnelement long : environ 30 minutes, à la suite de quoi android ne voulait plus démarrer. Il m'affichait une erreur du processus android, et me demandait de forcer la fermeture. Après 20 minutes d'attente (horribles), le processus s'est enfin lancé, android a démarré normalement, et fonctionnait normalement. J'ai redémarré sans problèmes après quelques heures. J'ai eu des sueurs froides, et j'y repenserai à deux fois avant de réinstaller une mise à jour (2).

Par contre, cette version permet de filmer en 720 (1280x720)... Mais la qualité du capteur CMOS qui équipe les HTC me laisse sceptique : à mon sens les films ont une qualité acceptable jusqu'en résolution WGA, donc800x480. Les vidéos qu'on peut trouver en 720p (en tout cas venant du HTC Desire) sont de qualité raisonnable, mais sont vraiment loin d'être exceptionnelles...

A côté de ça, j'ai déjà évoqué un problème avec l'extinction du téléphone : le téléphone ne s'éteint pas, il reste allumé avec l'écran "extinction en cours", et la seule solution est... d'enlever sauvagement la batterie. Je confirme que le problème vient bien de TaskKiller (application par ailleurs indispensable) ; avant d'éteindre le téléphone, il faut... killer le processus taskkiller... Ca se passe de commentaire, ce n'est pas trop pénible (il faut juste y penser), et ça marche.

Dernière chose, j'ai une petite option qui est décochée dans l'application de gestion des sms : "Supprimer les anciens messges lorsque la limite est atteinte". Cette option n'est pas cochée... et pourtant aujourd'hui, android m'a supprimé tous mes sms enregistrés ! Il n'a pas supprimé les plus anciens (à la manière d'une pile de processeur), non, il a tout effacé... Il n'est pas certain qu'il s'agisse d'un bug (ou d'une incompatibilité avec une application), mais plutôt d'une option automatique de suppression des messages une fois le plafond de 5000 messages atteint. Ceci dit, je dois reconnaître que je ne l'aurais pas fait moi-même (je suis trop conservateur), mais cela m'arrange vraiment, parce que l'application est enfin redevenue très rapide, comme au premier jour...

 

En attendant... je me demande si un jour j'arriverai à arrêter de poster sur mon HTC Desire...

 

(1) OTA, On The Air, donc en 3G

(2) Mais vu la place qu'elles prennent, je vais assez rapidement finir par ne plus avoir assez de mémoire pour les installer - sachant qu'il faut être root pour installer les applications sur la carte SD, la mémoire du téléphone se sature rapidement... ce qui est complètement crétin.

Published by Christophe - dans Geek
commenter cet article
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 21:50

Cela fait assez longtemps que je n'ai pas publié. Environ un mois et demi, pendant lesquels il s'est passé beaucoup de choses. A titre professionnel, déjà, j'ai changé d'employeur. Les choses se passent très bien, et je ne regrette aucunement les choix que j'ai fait. Par principe, je ne m'attarderai pas sur ce point, mais je dois mettre à jour mon CV et aussi ma page de présentation.

J'ai refusé une proposition de mutation à Aix-en-Provence - on me proposait d'ouvrir une agence pour mon ancienne société. Si c'était une belle opportunité, de nombreux facteurs (à la fois privés et professionnels) ont fait que j'ai refusé, et que j'ai quitté la société dans la foulée. J'ai reçu une proposition d'embauche en tant que chargé d'affaires en Suisse, à Lausanne, mais sur ce point, ce sont des raisons privées uniquement qui ont motivé un refus. Ce qui fait que je suis toujours sur Metz, mais dans une autre société...

A titre privé, il s'est passé de nombreuses choses dans ma vie - des choses qui sont en partie liées à mes récents choix professionnels - mais là encore, je ne m'attarderai pas dessus. Mes amis sont largement au courant... et les gens qui ne me connaissent pas ne doivent certainement pas s'en soucier beaucoup... Je me contenterai de dire qu'il s'agit de choses très positives... ce qui fait que j'ai vraiment le moral en ce moment.

Enfin, je suis engagé depuis novembre de l'année dernière dans un projet de tournage de court-métrage. Je ne précise pas à quel point cette activité est chronophage - pour mon plus grand plaisir. Le projet était au stade de l'écriture jusqu'à peu, mais nous avons lancé le projet de manière un peu plus officielle, puisque nous venons de déposer les statuts de l'association qui assurera la production du film. Si vous êtes intéressés par le projet, je vous invite à jeter un oeil sur le blog de Métro Films Productions.

Sinon, concernant ce blog ci, je suis assez surpris de voir que l'audience du blog n'a pas chuté pendant cette absence de six semaines. S'il y a eu une période de creux les deux premières semaines - ce qui ne m'a pas incité à reprendre l'écriture de nouveaux articles - l'audience est remontée en flèche sur les trois dernières semaines. Je ne suis pas obsédé par l'audience, mais ça reste tout de même un indicateur intéressant à consulter (1) et savoir qu'on est lu est évidemment assez motivant... En attendant, je suis tombé dans le travers terrible de celui qui n'a pas bloggé depuis une longue période, et qui se sent obligé de reprendre en parlant de ce creux - au lieu de reprendre naturellement sur un sujet quelconque.


(1) Pour information, j'ai actuellement une moyenne de 10 à 15 visiteurs uniques par jour. Je me fiche de comparer ce chiffre à une moyenne nationale, ou à d'autres blogs, ou quoi que ce soit ; je ne le prend que comme un indicateur d'intérêt.

Published by Christophe - dans Journal ordinaire
commenter cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 11:40

On a tous nos habitudes dans certaines enseignes, auprès de certains commerçants ou professions libérales. Et quelques fois ils ferment, ou se font racheter, et on se trouve contraint de composer avec le nouveau propriétaire, ou de changer de crèmerie.

C'était le cas pour moi à la fin de l'année dernière. Depuis plus de 20 ans, je vois le même opticien - qui est aussi un ami de la famille. Il faut dire que trois paires de lunettes dans la famille, changées tous les ans, ça faisait de nous de plutôt bons clients... Seulement, cet opticien venait de prendre sa retraite, et le fonds a été racheté par une enseigne nationale. Le personnel n'ayant pas changé, j'y suis retourné... juste le temps de constater le désastre. Il n'y avait presque plus de paires exposées en magasin, tout était sur catalogue, et les paires exposées étaient à l'opposé de ce que je cherche : voyantes, massives, modernes, design.

Un peu contraint, j'ai changé d'opticien (Piéraut, pour ne pas les nommer). Ca a assez mal commencé, parce qu'il m'a proposé deux verres à 180 € l'unité (verres asphériques). Alors que mes anciens verres (sphériques et donc un peu plus épais) me coûtaient 60 € à peine... je suis hypermétrope astygmate, avec une correction très faible, et sachant que je change fréquemment de monture, je ne me vois pas investir autant dans des verres dont la seule différence est un petit gain de minceur. L'opticien a été d'une mauvaise foi totale en me disant que des verres à ce prix n'existaient pas, jusqu'à ce que je lui ramène la carte d'identification des verres de mon ancienne monture...

Les choses ont assez mal commencé, et se sont mal terminées. Quand j'ai reçu ma nouvelle paire, j'ai tout de suite senti des difficultés d'adaptation : je voyais souvent flou, soit quand je mettais ou enlevais mes lunettes, soit quand je changeais le point, que je regardais au loin, puis près de moi ou l'inverse. Idem, quand mon regard basculait d'un côté à l'autre, c'était très inconfortable. Je me suis douté de quelque chose, mais la gêne n'étant pas trop marquée, j'ai continué avec cette paire en me disant que mes yeux s'habitueraient.

J'ai fini par prendre rendez-vous chez mon ophtalmologue (le même, cette fois), qui n'a trouvé aucun changement à ma vue. Mais quand je lui ai fait part de ma gêne avec ma nouvelle paire, elle l'a contrôlé... résultat des courses ? d'après elle, il y a un écart de centrage des verres de 1mm entre mon ancienne paire et la nouvelle. Ce genre de défaut, sans être grave en soi, provoque systématiquement une fatigue visuelle et chez certaines personnes des symptômes divers et variés (douleurs musculaires, migraines, maux de tête...). 

Je prends ça pour un certain manque de professionalisme, mais l'erreur reste humaine... Je vais revoir cet opticien, et je suis vraiment curieux de voir la réaction qu'il aura. En attendant, j'ai repris mon ancienne paire... et je sens la différence.

 

Edit : j'ai revu l'opticien. Il a d'abord crié haro sur mon ophtalmologue, en disant - avant d'examiner les lunettes - qu'ils disent toujours qu'il y a un problème de centrage. Il a ensuite fait les mesures, vérifié l'écart pupillaire, et s'est absenté assez longtemps. Il a fini par admettre qu'il y avait bien un problème et m'a donné une explication que je n'ai pas vraiment comprise sur mon plan optique et sur mon axe optique... J'ai juste compris que pour lui, l'écartement pupillaire est correct, et que ce problème d'axe optique peut induire une parallaxe (ce qui est bien ce que je constate) mais que c'est extrèmement rare. En tout état de cause, il a repris ma monture et fera changer le verre...

Published by Christophe - dans Journal ordinaire
commenter cet article
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 22:15

Cela fait 9 mois que je suis passé aux smartphones, avec un HTC Desire - c'est-à-dire peu ou prou le Nexus One de Google. J'en suis positivement ravi, il a changé certaines habitudes que j'avais :

- j'ai pris l'habitude de recevoir mes mails personnels en continu, et de les traiter en direct. Il y a certaines personnes qu'il est plus simple pour moi de joindre par mail que par téléphone ou par texto (au Luxembourg ou au travail, notamment) et je peux les contacter et être contacté rapidement et à tout moment. A côté de ça, j'ai une adresse assez peu spammée (grâce à quelques précautions) et le traitement des spams résiduels par GMail est d'une efficacité redoutable. Donc je ne suis pas dérangé inutilement, et c'est très efficace.

- je suis passé sous Google Agenda, qui est incroyablement pratique. Déjà, il est synchronisé avec mon compte GMail, donc j'y ai accès partout et à tout moment. Ensuite, je peux bien sûr inviter des personnes et partager les événements, mais également indiquer des adresses, ce qui renvoie directement vers le GPS du Desire.

- le GPS, justement, s'avère d'une grande utilité. Déjà, il me permet de m'amuser quand je suis en train à regarder le trajet et la vitesse. C'est tout à fait secondaire, mais c'est une des premières choses auxquelles j'ai pensé avec ce téléphone... En mode piéton, par contre, c'est d'une efficacité redoutable, notamment parce que la boussole indique en plus l'orientation. Donc on sait où on est, et dans quelle direction on regarde. Je ne parle même pas du GPS piéton en mode "street view" qui est renversant.

- la recherche d'adresses sur le GPS (donc Google Maps) est très efficace, puisque les résultats pointent directement sur des pages web, sur des avis, et avec un lien direct pour téléphoner (pratique pour réserver un restaurant). Je suis tombé à plusieurs reprises sur de très bonnes adresses grâce à ça.

- l'appareil photo et la vidéo, qui sont d'une très bonne qualité pour ce genre d'appareil. J'ai toujours considéré qu'avoir un APN sur un téléphone était une abération... HTC m'a fait changer d'avis, puisque je me sers de ce téléphone comme d'un compact en toute occasion (le reflex étant irremplacable... mais poins portable).

 

A côté de ça, il y a quelques points négatifs, qui commencent à devenir très gênants :

- déjà, Google Maps ne fonctionne pas à l'étranger. Enfin, bien évidemment, il fonctionne, mais il a besoin d'une connection internet pour télécharger les cartes. Vu les tarifs des données web à l'international (5 €/j jusqu'à 10Mo à la première connexion), c'est un peu gênant. J'ai bien installé OSMand pour palier à ça, mais ce n'est pas très efficace (ou plutôt, je n'ai jamais compris comment m'en servir pour installer une carte sur le téléphone).

- le téléphone commence à se ralentir sensiblement avec certaines applications, notamment l'envoi de SMS. Je suppose que cela vient de la mémoire du téléphone, qui commence à se remplir.

- la mémoire du téléphone, justement, commence à se remplir avec les applications. C'est assez gênant, sachant que ma carte SD est presque vide. Mais pour autant que je sache, il n'est pas possible avec un smartphone (quand on n'est pas en Root) d'installer les applications sur la carte SD. Ca va m'empêcher de faire les mises à jour d'Android, qui sont de plus en plus gourmandes.

- le téléphone ne s'éteint pas. Je dois faire un kill violent (en enlevent la batterie...) pour l'éteindre lorsqu'il arrive en fin de charge, si je n'ai pas le chargeur. C'est un problème répertorié, et apparemment il est provoqué par certaines applications du type TaskKiller - par ailleurs très utiles.

- je suis parano, et j'ai vraiment peur d'installer une application qui aurait accès à des informations privées. Ce téléphone est connecté à mes comptes Google et Facebook, notamment, et au final je trouve ça assez peu rassurant ; il n'y a pas de cloisonnement, de compartimentage entre les informations, elles transitent d'un compte vers l'autre (en l'occurence, Google aspire toutes les informations qu'il peut trouver n'importe où).

 

Ceci dit, dans l'ensemble, je suis très satisfait de cette bestiole. Je n'ai pas parlé bien sûr de l'accès internet partout et à tout moment, au delà des mails (et bien que je ne me serve pas du tout de facebook ou de twitter sur mon smartphone, pour des raisons que je détaillerais peut être dans un autre article). Je reste absolument émerveillé par les possibilités que ça offre, entre avoir la télévision sur un portable, avoir street view ou une vue satellite alors qu'on marche dans la rue (ça ne sert pas à grand chose, mais c'est une prouesse technique), avoir des applications de réalité augmentée...

Published by Christophe - dans Geek
commenter cet article

A Propos

  • : Christophe
  • Christophe
  • : Un blog qui parle de tout et de rien. Technologie, société et internet, mes (més)aventures, mes rencontres.
  • Contact

Archives