Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 20:27

Je viens de retrouver vingt lettres que je croyais avoir détruites. Vingt lettres que j'ai écrites fin 2003 et début 2004, à la pire période de ma vie, et que je n'ai jamais envoyées à leurs destinataires. Vingt lettres que je croyais avoir détruites.

A les relire, je suis saisi d'un profond vertige, le même vertige qui m'a saisi face au néant il y a de cela neuf ans...

Repost 0
Published by Christophe - dans Journal ordinaire
commenter cet article
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 21:50

Cela fait assez longtemps que je n'ai pas publié. Environ un mois et demi, pendant lesquels il s'est passé beaucoup de choses. A titre professionnel, déjà, j'ai changé d'employeur. Les choses se passent très bien, et je ne regrette aucunement les choix que j'ai fait. Par principe, je ne m'attarderai pas sur ce point, mais je dois mettre à jour mon CV et aussi ma page de présentation.

J'ai refusé une proposition de mutation à Aix-en-Provence - on me proposait d'ouvrir une agence pour mon ancienne société. Si c'était une belle opportunité, de nombreux facteurs (à la fois privés et professionnels) ont fait que j'ai refusé, et que j'ai quitté la société dans la foulée. J'ai reçu une proposition d'embauche en tant que chargé d'affaires en Suisse, à Lausanne, mais sur ce point, ce sont des raisons privées uniquement qui ont motivé un refus. Ce qui fait que je suis toujours sur Metz, mais dans une autre société...

A titre privé, il s'est passé de nombreuses choses dans ma vie - des choses qui sont en partie liées à mes récents choix professionnels - mais là encore, je ne m'attarderai pas dessus. Mes amis sont largement au courant... et les gens qui ne me connaissent pas ne doivent certainement pas s'en soucier beaucoup... Je me contenterai de dire qu'il s'agit de choses très positives... ce qui fait que j'ai vraiment le moral en ce moment.

Enfin, je suis engagé depuis novembre de l'année dernière dans un projet de tournage de court-métrage. Je ne précise pas à quel point cette activité est chronophage - pour mon plus grand plaisir. Le projet était au stade de l'écriture jusqu'à peu, mais nous avons lancé le projet de manière un peu plus officielle, puisque nous venons de déposer les statuts de l'association qui assurera la production du film. Si vous êtes intéressés par le projet, je vous invite à jeter un oeil sur le blog de Métro Films Productions.

Sinon, concernant ce blog ci, je suis assez surpris de voir que l'audience du blog n'a pas chuté pendant cette absence de six semaines. S'il y a eu une période de creux les deux premières semaines - ce qui ne m'a pas incité à reprendre l'écriture de nouveaux articles - l'audience est remontée en flèche sur les trois dernières semaines. Je ne suis pas obsédé par l'audience, mais ça reste tout de même un indicateur intéressant à consulter (1) et savoir qu'on est lu est évidemment assez motivant... En attendant, je suis tombé dans le travers terrible de celui qui n'a pas bloggé depuis une longue période, et qui se sent obligé de reprendre en parlant de ce creux - au lieu de reprendre naturellement sur un sujet quelconque.


(1) Pour information, j'ai actuellement une moyenne de 10 à 15 visiteurs uniques par jour. Je me fiche de comparer ce chiffre à une moyenne nationale, ou à d'autres blogs, ou quoi que ce soit ; je ne le prend que comme un indicateur d'intérêt.

Repost 0
Published by Christophe - dans Journal ordinaire
commenter cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 11:40

On a tous nos habitudes dans certaines enseignes, auprès de certains commerçants ou professions libérales. Et quelques fois ils ferment, ou se font racheter, et on se trouve contraint de composer avec le nouveau propriétaire, ou de changer de crèmerie.

C'était le cas pour moi à la fin de l'année dernière. Depuis plus de 20 ans, je vois le même opticien - qui est aussi un ami de la famille. Il faut dire que trois paires de lunettes dans la famille, changées tous les ans, ça faisait de nous de plutôt bons clients... Seulement, cet opticien venait de prendre sa retraite, et le fonds a été racheté par une enseigne nationale. Le personnel n'ayant pas changé, j'y suis retourné... juste le temps de constater le désastre. Il n'y avait presque plus de paires exposées en magasin, tout était sur catalogue, et les paires exposées étaient à l'opposé de ce que je cherche : voyantes, massives, modernes, design.

Un peu contraint, j'ai changé d'opticien (Piéraut, pour ne pas les nommer). Ca a assez mal commencé, parce qu'il m'a proposé deux verres à 180 € l'unité (verres asphériques). Alors que mes anciens verres (sphériques et donc un peu plus épais) me coûtaient 60 € à peine... je suis hypermétrope astygmate, avec une correction très faible, et sachant que je change fréquemment de monture, je ne me vois pas investir autant dans des verres dont la seule différence est un petit gain de minceur. L'opticien a été d'une mauvaise foi totale en me disant que des verres à ce prix n'existaient pas, jusqu'à ce que je lui ramène la carte d'identification des verres de mon ancienne monture...

Les choses ont assez mal commencé, et se sont mal terminées. Quand j'ai reçu ma nouvelle paire, j'ai tout de suite senti des difficultés d'adaptation : je voyais souvent flou, soit quand je mettais ou enlevais mes lunettes, soit quand je changeais le point, que je regardais au loin, puis près de moi ou l'inverse. Idem, quand mon regard basculait d'un côté à l'autre, c'était très inconfortable. Je me suis douté de quelque chose, mais la gêne n'étant pas trop marquée, j'ai continué avec cette paire en me disant que mes yeux s'habitueraient.

J'ai fini par prendre rendez-vous chez mon ophtalmologue (le même, cette fois), qui n'a trouvé aucun changement à ma vue. Mais quand je lui ai fait part de ma gêne avec ma nouvelle paire, elle l'a contrôlé... résultat des courses ? d'après elle, il y a un écart de centrage des verres de 1mm entre mon ancienne paire et la nouvelle. Ce genre de défaut, sans être grave en soi, provoque systématiquement une fatigue visuelle et chez certaines personnes des symptômes divers et variés (douleurs musculaires, migraines, maux de tête...). 

Je prends ça pour un certain manque de professionalisme, mais l'erreur reste humaine... Je vais revoir cet opticien, et je suis vraiment curieux de voir la réaction qu'il aura. En attendant, j'ai repris mon ancienne paire... et je sens la différence.

 

Edit : j'ai revu l'opticien. Il a d'abord crié haro sur mon ophtalmologue, en disant - avant d'examiner les lunettes - qu'ils disent toujours qu'il y a un problème de centrage. Il a ensuite fait les mesures, vérifié l'écart pupillaire, et s'est absenté assez longtemps. Il a fini par admettre qu'il y avait bien un problème et m'a donné une explication que je n'ai pas vraiment comprise sur mon plan optique et sur mon axe optique... J'ai juste compris que pour lui, l'écartement pupillaire est correct, et que ce problème d'axe optique peut induire une parallaxe (ce qui est bien ce que je constate) mais que c'est extrèmement rare. En tout état de cause, il a repris ma monture et fera changer le verre...

Repost 0
Published by Christophe - dans Journal ordinaire
commenter cet article
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 13:48

J'ai quitté mon ancien blog (qui était associé à mon compte Live) parce que les options offertes en terme de design ne me convenaient plus. Sans compter que ça ne me plaisait plus d'avoir un compte de blog trop intimement lié avec mon compte Live/MSN.

Or je viens de voir que Live s'est décidé à migrer les blogs vers WordPress, qui est plus que correct. Je me retrouve donc avec deux blogs sur les bras : celui-ci, et l'ancien Live qui a migré sur xtogyre.wordpress.com.

J'ai donc deux blogs sur les bras. Et un gros paquet de noeuds à démêler.

 

Edit : ce blog restera hébergé sur OverBlog, et j'en ai profité pour modifier un peu le design...

Repost 0
Published by Christophe - dans Journal ordinaire
commenter cet article
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 21:43

Depuis que je suis revenu de Madrid, je n'ai pas arrêté une seconde pour moi. Entre le travail, mes sorties et l'appart à refaire (pas le mien, malheureusement...), j'ai à peine allumé mon ordinateur. Ce qui est plutôt inhabituel - disons que ça change de ma période estudiantine - mais qui fait un bien fou...

J'ai toujours en tête l'idée de parler de ce qui m'a choqué à Madrid, et ce qui fait qu'on peut être à ce point dépaysé juste en allant dans un pays frontalier... mais j'ai l'impression que mon voyage remonte déjà à une éternité, et de manière générale, tout comme c'était déjà le cas il y a quelques semaines, j'ai l'impression que tout ce que j'écris ici est d'intérêt assez limité.

J'ai été surpris, du coup, en me connectant ce soir de voir la fréquentation du site. J'ai entre 2 et 4 visiteurs en moyenne par jour, et j'ai même eu la surprise de voir que certains ont demandé une traduction du site... en roumain ! Les pages les plus consultées sont celles sur GW Basic et sur la Cathédrale de Metz (ce qui m'apporte une certaine satisfaction, je l'avoue). Et du coup, ça me motive pour reprendre l'écriture de quelques articles... quand j'aurais un peu plus de temps...

Repost 0
Published by Christophe - dans Journal ordinaire
commenter cet article
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 14:56

Je vais finalement décoler pour Madrid. Après maintes péripéties dues à mon job, et après avoir du annuler des vacances prévues à Cannes. J'ai besoin de vacances, après la charge de travail qu'on a eu ces derniers temps (soirs, nuits et week-ends...), et j'ai besoin de changer d'air.

J'ai fini par décider que je ne prendrai pas dans mes bagages la 3G. Les tarifs d'orange sont plutôt raisonnables (5€ pour la 3G pendant une semaine à l'étranger, avec un plafond de volume de données assez bas - ou alors 5€ par jour pour 10 Mo si on ne souscrit aucune option), mais quelques jours sans internet m'aideront à changer d'air... Et tout simplement, j'ai décidé que je n'en ai pas besoin, et qu'on peut faire sans. Il n'y aura donc pas d'articles publiés la prochaine semaine, et j'ai reporté les nombreux sujets que j'ai en tête.

 

Le flux de visiteurs sur ce blog se maintient à un niveau constant ; environ la moitié sont en provenance de google, et arrivent principalement ici grâce à des recherches sur la P7P55D LE ou sur la Cathédrale de Metz. Je ne regrette du coup pas d'avoir passé un peu de temps à transposer le contenu de mon ancien site web sur la Cathédrale sur ce blog.

Par contre, mon blog rank (l'indice qui caractérise la fréquentation et l'intérêt des visiteurs pour un blog chez mon hébergeur) s'est lamentablement effondré à 1 sur 100 (alors qu'il atteignait 10 il y a quelques mois). En cause ? L'absence totale de commentaires, qui prouve un certain désintérêt du lectorat pour les articles.

Je me rassure en me disant que l'autre moitié du flux de visiteurs est en provenance directe (c'est-à-dire principalement d'un lien booké dans des favoris). Mais je suis assez dépité de ne pas savoir, au fond, qui me lit - et ce qui intéresse ou plait à ce public fidèle.

Repost 0
Published by Christophe - dans Journal ordinaire
commenter cet article
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 20:26

Cela fait 3 semaines exactement que je n'ai pas écrit, et c'est d'autant plus difficile de reprendre. J'ai bien des sujets dont je voudrais parler, mais j'ai l'impression que ces sujets sont futiles, ou pas vraiment intéressants. Ce qui est sans doute le cas, en fait...

A côté de ça, mes horaires de travail en ce moment ne me laissent pas vraiment le temps de blogger, et quand parfois j'en ai le temps, j'ai plutôt envie de me vider complètement la tête que d'écrire.

A part mes horaires déraisonnables (que je déplore, et auxquels il va falloir que je trouve une solution) et mes vacances qui sont en passe de prendre une claque, cela fait deux week-ends de suite que je travaille. J'ai travaillé hier jusqu'à deux heures du matin pour finir d'imprimer un dossier. Enfin, "hier", c'est à dire samedi, et dimanche matin... Et demain l'agitation repart.


Nous avons édité un dossier à l'attention du CEA DAM (Direction des Applications Militaires). Ce n'était pas pas un projet classé Secret Défense, mais un projet confidentiel à diffusion restreinte. Le dossier qui nous a été transmis occupait un peu moins d'un DVD : 3,5 Go environ. Le problème est que nous sommes réputés examiner absolument toutes les pièces de ce dossier, et prendre en compte tous les éléments. Bien sûr, le projet est pris en charge par une équipe complète (et qui, dans ce cas, était éclatée sur plusieurs sites, ce qui ne facilite pas vraiment le travail). Mais je me suis retrouvé en haut de la hiérarchie, en tant qu'adjoint du responsable de projet, et j'étais donc censé connaître à peu près toutes les pièces - ce qui relève, en 10 semaines, de la gageure.

Cette façon de mesurer l'information en volume informatique (3,5 Go) est assez abstraite. Tous nos dossiers sont reçus sous format informatique, et ressortent sous forme informatique... Il y a un petit calcul qui me trotte dans la tête depuis quelque temps...

Il faudrait se dire que ce dossier représente 5 cartons remplis. Je parle de ces cartons que tout le monde connaît, et qui contiennent donc 2500 feuilles A4. Les cartons étaient remplis à la verticale, donc avec un peu plus que leur contenu normal : mettons 3 000 feuilles A4. Les plans A3 et A0 sont imprimés recto seul, et les carnets A4 recto verso. Il y a à peu près 50% de plans, donc 1,5 fois la surface imprimée sur chaque feuille (un recto et en moyenne un verso sur deux). Cela représente donc une surface totale de 3 000 x 5 x 1,5 x (0,20m x 0,30m) = 1 350 m² de documents à lire ! A titre de comparaison, un livre de poche de 300 pages représente 13 m².

Cela représente également en moyenne 160 Ko par recto A4, ce qui parait plausible (compte tenu des plans scannés qui occupent un gros volume).

Suite à l'étude de ce dossier, nous avons abouti pour l'instant à un dossier informatique de 180 Mo. Je n'ai pas pu compter précisément ce que cela représentait en terme d'édition papier, mais une estimation (avec le nombre de ramettes consommées et le nombre de classeurs) de 3 000 pages est correcte - toutes recto-verso cette fois. Soit 360 m², soit 30 Ko par feuille A4, ce qui colle avec le fait qu'il y avait beaucoup de texte et beaucoup de documents scannés en basse résolution (mais ça paraît quand même faible).


Tout cela pour dire que le volume de données reçues et traitées, et le volume de données ressorties est proprement faramineux. Bien sûr, le projet a mobilisé pendant 10 semaines 5 personnes à temps plein et 8/10 autres personnes en appoint (quelque chose comme 3 000 heures (1)). Bien sûr, dans le volume des données produites figurent un grand nombre d'annexes, qui sont du travail repris à l'identique. Bien sûr, il y a des automatismes qui se développent. Il n'en reste pas moins que, si en plus on considère toutes les données intermédiaires traitées (2), cela représente une quantité inimaginable de données à traiter.

Il n'y a qu'à se figurer, par exemple, la tour Eiffel, et se dire que chacun des rivets, chacune des sections d'acier, chaque gousset, a été considéré à part, calculé et dessiné. Cela donne une image raisonnable du volume d'information à traiter sur des dossiers de ce genre (bien que le travail, lui, ne soit pas similaire).

 

(1) Inutile de préciser que je pars sur une base de 40 à 45 heures/semaine (payées 35, puisqu'il paraît qu'il faut travailler plus pour gagner plus).

(2) Je pense aux calculs qui ont été faits en interne, et notamment aux métrés de tous les ouvrages.

Repost 0
Published by Christophe - dans Journal ordinaire
commenter cet article
23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 21:16

Des chercheurs de Harvard viennent de trouver pourquoi certains individus (comme moi) parviennent à s'endormir dans le bruit, et ne sont pas dérangés pendant leur sommeil par les nuisances sonores.

J'avoue que ça me fait un bien fou de voir que la science est passée par là. Le matin, je suis incapable d'entendre un réveil (à moins d'être en phase de sommeil paradoxal) ou des voix (1). Je me suis récemment endormi en boîte de nuit (je devais rouler pour rentrer... ne pas se mettre minable avec l'alcool présente de gros avantages, pf).

Le cerveau de certaines personnes (le mien, entre autres, mais disons que c'est lui qui m'intéresse le plus) génère spontanément des ondes de fréquence rapide (appelées fuseaux) qui permettent d'occulter les sons extérieurs. Dormir dans des environnements bruyants devient donc naturel. Et un autre avantage est que l'apprentissage serait plus facile, le cerveau étant mieux isolé dans une bulle du monde extérieur.

Un des points négatifs est que le système nerveux (et notamment cardiovasculaire) reste en état d'éveil, et que les sons le plongent dans un certain état de stress (accélération du rythme cardiaque et sans doute respiratoire, et quelque chose qui doit s'apparenter à une veille nerveuse). Le sommeil n'est donc pas réparateur, et on peut se réveiller plus fatigué qu'on ne s'est endormi.

Tant que je suis à parler du sommeil... J'applique depuis peu de temps une technique que j'appelle technique des micro-sommeils (je ne connais pas vraiment le nom, ça se rapproche des micro siestes). Ca consiste à compter jusqu'à 5 pour se plonger dans un état de relaxation intense, puis de recompter jusqu'à 5 pour se réveiller, et de répéter le cycle jusqu'à se sentir reposé. Ca fonctionne étonnamment bien (mais peut-être s'agit-il d'une sorte de placebo).

 

(1) Et en plus, je mets énormément de temps à prendre conscience. Je passe par des états subtils entre la conscience et l'endormissement, un peu comme Ruxor l'explique ici.

Repost 0
Published by Christophe - dans Journal ordinaire
commenter cet article
14 août 2010 6 14 /08 /août /2010 11:43

J'ai pris un peu de distance avec mon ordinateur et avec internet ces derniers temps. Je continue de consulter mes mails sur mon smartphone, et d'aller de temps en temps voir ce qui se passe sur facebook, mais nettement moins qu'avant.

Ca permet aussi de faire le point, et de se demander si on est addict d'internet, ou simplement si on considère que c'est une commodité appréciable. Je me range pour l'instant plutôt dans la deuxième catégorie : je n'ai pas un usage intensif du web (je dirais plus que j'en ai un usage extensif, en fait), et m'en passer n'est pas trop difficile. Même si j'apprécie énormément y avoir accès en permanence...

Tout ceci prend place dans une certaine période de remise en question à laquelle le climat maussade n'est pas complètement étranger. A côté de ça, j'ai l'impression de ne plus être nulle part chez moi. J'ai un peu voyagé ces derniers mois (plus qu'à mon habitude, en tout cas), et en ce moment je ne me sens bien que sur la route, ou dans le train. Metz me paraît trop petite, et les aucune autre ville ne m'attire - faute d'y connaître des gens.

Si j'ai longtemps cru que notre vraie patrie est l'endroit où on l'a ses souvenirs et ses attaches, je me suis rendu compte récemment que la seule chose qui compte sont les gens avec qui l'on se trouve. On vit dans le présent, on ne vit pas sur ses souvenirs.

Repost 0
Published by Christophe - dans Journal ordinaire
commenter cet article
30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 21:08

Je me rends compte que mes mémoires visuelle et kinesthésique se développent de plus en plus (1). Le seul problème, c'est qu'à côté de ça, ma mémoire auditive se dégrade complètement. Je constate au quotidien cette évolution, et c'est assez étrange.

La pauvreté de ma mémoire auditive a fait que j'ai été incapable d'apprendre les langues, jusqu'à ce que je me mette à lire compulsivement des livres en anglais. De même, j'ai toujours synthétisé mes cours d'une manière la plus graphique possible. D'un autre côté, cette mémoire visuelle est sélective. Je suis ainsi incapable de me souvenir du visage des gens, ni de les reconnaître, mais je me rappelle l'allure générale, l'attitude et la démarche.

Mon attention flotte dès que quelqu'un essaye de m'expliquer quelque chose. Je suis ainsi incapable de me rappeler le déroulement d'une réunion, et j'ai beaucoup de difficultés à suivre un développement oral - comme un discours. Je n'arrive pas à retenir le fond du propos - mais je retiens très bien tout ce qui est annexe et du domaine du visuel : présentations powerpoint, les personnes présentes et leur disposition autour de la table, etc.

A contrario, par exemple, je suis capable de redessiner avec précision (c'est-à-dire avec les dimensions) les plans des bâtiments sur lesquels je travaille actuellement (trois blocs d'usine sur trois niveaux avec leurs annexes) (2). Comme j'ai une mémoire kinesthésique très développée, j'arrive aussi à "construire" une image mentale de ces bâtiments (ou de n'importe quel objet), et j'arrive à la "toucher" ou à la manipuler mentalement, jusqu'à ressentir les textures de l'objet.

Tout cela se complète par une sensibilité exacerbée à mon environnement visuel. Ce qui veut dire en gros que je souffre d'intolérance pour tout ce qui est encombré, en désordre, mal entretenu.

En conséquence, tout cela ne facilite pas ma vie au quotidien. Je suis obligé de tout noter - et avec un code couleur, encore, et une organisation stricte. Mon bureau doit être complètement vide et aucun document ne traine sans être classé. Le moindre désordre me déconcentre. Quant à mon environnement informatique, c'est encore pire : tout est au raccourci clavier, et il n'y a presque aucune icône. Du coup, les informaticiens responsables de la maintenance ont mis ma tête à prix...

 

(1) Google renvoie vers quelques tests qui permettent de savoir si on a une mémoire visuelle ou auditive (voire kinesthésique) : ici ou ici.

(2) Et en plus, il s'agit d'un projet pour la Défense nationale, classé Diffusion Restreinte. Devrais-je devrais me reconvertir dans l'espionnage ?

Repost 0
Published by Christophe - dans Journal ordinaire
commenter cet article

A Propos

  • : Christophe
  • Christophe
  • : Un blog qui parle de tout et de rien. Technologie, société et internet, mes (més)aventures, mes rencontres.
  • Contact

Archives